LE GESTE DU LANCER

Dans cette partie nous allons expliquer comment lancer un boomerang de telle sorte qu'il puisse revenir, car c'est bien le but de cet objet. Il faut avant tout savoir que lancer un boomerang est quelque chose de complexe et qu'on ne peut pas s'improviser lanceur si on ne sait pas comment le lancer.

> Le terrain :

Tout d'abord, il faut choisir un bon terrain c'est-à-dire grand, sans rien autour qui puisse gêner la trajectoire du boomerang. Il faut surtout faire attention car lorsqu'on lance un boomerang, celui-ci devient très rapide et peut facilement blesser. Il faut donc s'assurer qu'il n'y ait aucune présence sur le terrain susceptible d'être blessée ou du matériel fragile car il risque d'être cassé. 

Si le lancer est exercé dans un pré, un champ ou du gazon, il faut s'assurer que l'herbe est assez courte et que la couleur du boomerang se démarque assez de la couleur du terrain car un boomerang est très vite perdu et qu'il est dommage de passer du temps à le chercher plutôt que de le lancer. 

On peut aussi lancer un boomerang à l'intérieur, dans un gymnase par exemple mais dans ces cas-là, il faut utiliser des boomerangs d'intérieur, principalement des boomerangs en mousse, très légers, à trois ou quatre pales. Les boomerangs bipales vont beaucoup plus loin et risquent de faire des dégâts.

> Le sens : 

Il faut choisir le boomerang qui convient, c'est-à-dire un boomerang de droitier si on le lance avec la main droite et inversement. 

Il est important de savoir qu'un boomerang de droitier ne fonctionnera pas si on le lance de la main gauche. En effet, les bords d'attaque ont un rôle fondamental dans la trajectoire, ce sont eux qui rentrent en premier au contact de l'air. Or, si on lance un boomerang de droitier de la main gauche, ce sont les bords de fuites qui vont rentrer au contact de l'air en premier et cela va fausser sa trajectoire. Lancer un boomerang de gaucher de la main droite entraînera une trajectoire à droite très rapide et imprévisible. 

Sur certains boomerangs, on n'arrive pas à identifier les bords d'attaque des bords de fuites et on pourrait penser qu'ils peuvent être lancés des deux sens. Mais c'est au lancer qu'on se rend compte qu'il y a bien qu'un seul sens.

    > Tenir son boomerang :

    Pour tenir le boomerang il existe plusieurs façons : On peut d'abord le tenir entre son pouce et son index, c'est la méthode la plus simple, utilisée chez les débutants. On peut également le tenir comme un stylo, c'est la technique la plus utilisée. Mais on peut aussi le lancer à pleine main si on utilise un gros boomerang qui va loin mais cette prise est plus utilisée lors des compétitions. 

    > Lancer son boomerang : 

    Au moment du lancer, il faut penser à viser plutôt un point haut. Pour cela on peut utiliser son bras avec lequel on ne lance pas le boomerang.

    A première vue, on aurait tendance à vouloir lancer le boomerang horizontalement comme un frisbee, ce qui s'avère être une erreur car le lancer de la sorte provoque un décrochage. Le boomerang va commencer sa trajectoire en montant très haut et vite et il va retomber à pic. Il faut donc le tenir à la verticale mais légèrement incliné à 20° vers la droite environ. Cela varie en fonction du type de boomerang. Par exemple, un boomerang appelé ''fast catch'' qui effectue son vol en 3 secondes sera lancé presque verticalement, avec un angle de 5° contrairement à un boomerang volant à 40 mètres qui aura un angle de 30 à 45° environ. On peut incliner un boomerang de compétition jusqu'à 80°. On peut donc dire que plus un boomerang va loin, plus il faut l'incliner.

    Comme on a pu le voir, la trajectoire du boomerang est influencée par plusieurs forces physiques. Il y a notamment le mouvement de rotation qui est donné par le mouvement du poignet. C'est pour cela qu'au moment du lancer, il faut "casser son poignet" pour lui donner beaucoup de rotation, l'effet gyroscopique entrera alors en jeu. Mais il y a également le mouvement de translation lorsque le boomerang avance dans l'air. Il est obtenu par un mouvement du bras plus ou moins énergique. Tout cela va dépendre du type de boomerang. Certains boomerangs comme les bipales doivent être lancés très fort. Pour cela, il faut prendre appui sur sa jambe opposée au bras, donner de l'élan avec son buste et son bras, ce qui va donner une grande énergie jusqu'au poignet pour lancer le boomerang. Mais cela ne s'applique pas sur des boomerangs légers, en mousse... Ils n'ont pas d'intérêt à être lancés forts car ils ne voleront pas mieux et risque de faire deux boucles.

    Grâce à la stabilité gyroscopique vue sur la page des généralités, le boomerang va revenir à plat. Pour le rattraper, il faut donc mettre les mains bien à plat. 

    > Les facteurs : 

    Il existe plusieurs facteurs qui ont un enjeu sur le lancer et la trajectoire du boomerang. Le premier est le vent. Lorsqu'on désire lancer un boomerang en extérieur, il est indispensable de contrôler le vent et de savoir d'où il vient. Pour cela on peut utiliser un fil de laine accroché à son doigt ou encore un brin d'herbe lancé en l'air. Si le vent est beaucoup trop fort, il est totalement déconseillé de s'entrainer car cela risque de blesser quelqu'un et le boomerang risque d'être perdu. Même lorsqu'il est faible, on verra qu'il est difficile de rattraper le boomerang en présence de vent.

    Cependant, pour que le boomerang acquière la bonne trajectoire, il faut se placer face au vent, à 45° de celui-ci. Plus le vent est fort, plus il faudra incliner le boomerang.

    Un des autres facteurs est la pluie. Une pluie fine va n'avoir aucun impact sur la trajectoire mais une forte pluie va avoir tendance à pousser le boomerang à terre. (de plus l'objet risque aussi d'être abimé par l'eau).

    Dans la neige aussi, il est fortement déconseillé de lancer son boomerang. Ce n'est pas parce que celle-ci va déformer sa trajectoire, mais c'est parce qu'il va être très difficile de le retrouver dans la neige et attendre que la neige fonde risque encore une fois d'endommager l'objet !!


    > Conclusion : 

    Le lancer du boomerang n'est pas quelque chose de simple mais il le devient vite grâce à l'entrainement. Il faut bien se mettre en tête que même en suivant les conseils à la perfection, il se peut que le boomerang ne revienne pas toujours car cela dépendra de ses caractéristiques et des différents facteurs mentionnés. Le lancer est donc un des autres facteurs principaux du vol du boomerang. Certains boomerangs sont assez tolérants et acceptent des variations de lancer assez importantes mais certains devront être lancés parfaitement afin qu'ils reviennent. Il est donc conseillé de ne pas s'improviser professionnel et de commencer avec un boomerang de débutant.